Nouvelles exigences en matière de quarantaine à partir du 22 mars 2021, pour certains travailleurs étrangers temporaires

Les Travailleurs Étrangers Temporaires (TET) qui ont un visa de travail dans les secteurs de l’agriculture, l’agroalimentaire, du poisson et des fruits de mer, dans les professions suivantes sont soumis aux nouvelles exigences du gouvernement fédéral :

0821 — Gestionnaires en agriculture

0822 — Gestionnaires en horticulture

8252 — Entrepreneurs/entrepreneuses de services agricoles, surveillants/surveillantes d’exploitations agricoles et ouvriers spécialisés/ouvrières spécialisées dans l’élevage

8255 — Entrepreneurs/entrepreneuses et superviseurs/superviseures des services de l’aménagement paysager, de l’entretien des terrains et de l’horticulture

8431 — Ouvriers/ouvrières agricoles

8432 — Ouvriers/ouvrières de pépinières et de serres

8611 — Manoeuvres à la récolte

6331 — Bouchers/bouchères, coupeurs/coupeuses de viande et poissonniers/poissonnières – commerce de gros et de détail

9461 — Opérateurs/opératrices de machines et de procédés industriels dans la transformation des aliments et des boissons

9462 — Bouchers industriels/bouchères industrielles, dépeceurs-découpeurs/dépeceuses-découpeuses de viande, préparateurs/préparatrices de volaille et personnel assimilé

9463 — Ouvriers/ouvrières dans les usines de transformation du poisson et de fruits de mer

9617 — Manoeuvres dans la transformation des aliments et des boissons

9618 — Manoeuvres dans la transformation du poisson et des fruits de mer

Le gouvernement a maintenant confirmé la mise en place d’une approche en deux volets relativement aux exigences de quarantaine après le 21 mars 2021 pour les TET, selon leur destination. Les TET asymptomatiques pourront se rendre directement à leur lieu de quarantaine à leur arrivée, après avoir passé un test de dépistage de la COVID-19 à l’aéroport, à condition d’utiliser un moyen de transport privé et de n’être accompagnés que de ceux qui auront voyagé avec eux. Ceux qui doivent se déplacer par des moyens commerciaux vers un deuxième emplacement après leur arrivée au Canada devront rester dans un HAG en attendant le résultat de leur test de dépistage de la COVID-19. Dans la mesure où les TET disposent d’un plan de quarantaine approprié et d’un moyen de transport sûr vers leur lieu de quarantaine, le gouvernement a l’intention de s’assurer que les employeurs et les TET n’aient pas à assumer les coûts supplémentaires associés à l’exigence de quarantaine de trois jours au point d’entrée. Les travailleurs bénéficieront également d’un soutien à leur arrivée et pendant leur séjour à l’hôtel.

Le gouvernement du Canada continue d’explorer la meilleure façon de soutenir les TET et les employeurs pour s’assurer que les TET peuvent arriver et rester au Canada en toute sécurité pendant la durée de leur travail. Le gouvernement reconnaît l’importance de l’arrivée en temps opportun des travailleurs pour les secteurs de l’agriculture, de l’agroalimentaire et du traitement des poissons et des fruits de mer. C’est la raison pour laquelle des mesures ont été mises en place; pour assurer la sécurité de ces travailleurs ainsi que des Canadiens, et pour faire en sorte que les entreprises aient accès à la main-d’œuvre nécessaire.